La garde des dieux

La garde des dieux guilde de l'alliance sur open-wow
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Rp de Bàlanar] K

Aller en bas 
AuteurMessage
C'est toi =)



Messages : 37
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: [Rp de Bàlanar] K   Mar 4 Mai - 22:42

    ~~~~~~~~~~Présentation du personnage ~~~~~~~~~~



    Nom & Prénom :

    Ils lui sont inconnus mais elle se nomme elle même K"

    Pseudonyme :

    Avec son frère ils se surnomment :

    -Bonnie et Clyde
    -Barbie et Ken
    -Jessie et James ( La Team Rocket )
    -Brenda et Brandon
    -Bobette et Bob
    -Nana et Tom-Tom
    -Jane et Tarzan
    -Minnie et Mickey


    Bref tout les noms de couples célèbres malgré le fait qu'elle ne soit nullement mariée avec son frère.


    Age :

    26 ans et des poussières.

    Race :

    Humaine

    Occupation :

    Marine

    Rang Spécial :

    Sœur d'un taré

    Métier :

    Bretteuse

    Physique :

    En Cours

    Caractère & morale :

    En Cours

    Fruit du Démon :

    En Cours de recherche

    Equipement :





    Cette épée forgée par un des meilleurs forgeron de l'ancien temps possède la capacité de changer de couleur en fonction des sentiments de la personne l'utilisant. Le rouge signifie l'envie, cela peut très bien être l'envie de se battre comme l'envie d'avoir quelque chose. Le blanc signifie un état parfaitement stable, ni joyeux, ni malheureux. Le bleu signifie la joie et la bonne humeur tandis que le noir indique une haine profonde.


    Histoire :

    En Cours

    Rêve / But :

    Devenir la meilleure ( Étonnant ... ) et se marier avec quelqu'un.


    Physique :

    Nul n'est parfait, cette règle que tant de gens réfutent pour des broutilles est ici respectée, malheureusement c'est le cas. Je n'ai jamais eu la prétention de décrire le fruit de mes entrailles comme étant ainsi j'aimerais le faire certes mais la raison me pousse à effacer cet idée de mon esprit. Depuis sa naissance dans le creux de mon esprit elle a été en tout point différente des autres, en effet : Elle ne cherche pas la beauté, car celle-ci n'apporte rien de plus que une petite satisfaction personnelle obtenue par l'artifice du maquillage; elle ne cherche pas la beauté physique mais l'amour, un amour véritable et unique avec la personne qui l'aimera pour ce qu'elle est, une femme vraie sans détours et sans artifices. Mais la question est alors : Qui est-elle ? Je vais pour cela vous la décrire.

    Commençons par son visage si peu banal, plus précisément par ses magnifiques yeux bleus profonds desquels émergent une pupille telle une montagne sortant de la mer. Ses yeux magnifiques pourraient être comparés à deux lacs si pure que le reflet d'une personne serait si peu altérer que on pourrait prétendre se voir dans un miroir, cette particularité peu déstabilisé les gens que notre héroïne fixe pendant un moment. C'est une méthode inventée par la jeune fille pour finir une conversation pénible en effet les gens mal à l'aise inventent vite des excuses bidons pour échapper au supplice de devoir supporter le regard si pur mais bizarre de la demoiselle. La nuit, quand le soleil ne se reflète pas dedans on pourrait les comparés à la nuit s'installant en effet plus il fait sombre plus ses yeux se fondent dans les ombres, il est donc plus difficile de la reconnaitre. Pour contraster avec ses yeux bleus tantôt foncés tantôt clair se trouvent des paupières qui sont, de nature, rosée. Ce contraste permet de détourner l'attention sur ses yeux. La lumière du soleil ou le reflet de la lune apparait sans détour sur sa pupille, elle ne porte donc aucune lunette correctrice et encore moins des lunettes de soleil car il est clair que le but de la seconde catégorie n'est autre que la frime sur la plage, une tel abomination qui reposerait sur son nez serait une atteinte cruelle à la beauté ravageuse de ses yeux ovales.

    Passons maintenant à un élément que les gens oublient souvent mais qui n'en est pas pour autant inutile, je veux bien sur parler du nez, chez notre jeune amie il est si pointu que on pourrait presque transpercer une feuille de papier avec celui-ci. Son nez est pour elle comme pour la plupart des gens simplement une porte de vie par laquelle circule l'air et il serait faux d'affirmer que étant une fille ou quelqu'un de propre sur soi elle ne se mouche jamais. Il est vrai qu'elle prête un peu d'attention à son physique et son image au près des gens mais de là à s'empêcher de se moucher juste pour le plaisir des beaux yeux d'un garçon, c'est pour elle difficile.

    Si nous parlions à présent de ses oreilles. Alors l'aspect de ces oreilles est bien différent de celui habituelle en effet les siennes sont plutôt effilées et pointues tandis que celle que l'on croise tout les jours sont comparables à deux grandes feuilles de choux tantôt collées tantôt semblable à une paire d'aile. Il est vrai que notre jeune demoiselle n'apprécie pas tellement cette particularité car les moqueries continuelles sur leur aspect la rendent hors d'elle. Il n'est donc pas rare de la voir cacher l'objet de son supplice par une coupe assez bizarre mais qui met un point d'honneur à ne pas laisser paraitre les oreilles. Ceci a pour conséquence d'altérer quelque peu son ouïe et elle doit souvent demander pour que l'interlocuteur répète ce qu'il vient de dire.

    Passons à sa chevelure, celle-ci est un amoncellement de cheveux rose mis dans un ordre chaotique que deux trois chignons soutiennent, on peut apercevoir un nombre incalculable de mèche partant dans des sens variés allant parfois à l'opposé les uns des autres. Une mèche parcourt généralement le visage de la demoiselle venant séparer l'étendue bleu de ses yeux. La longueur de ses cheveux n'excède jamais le bas de son genou car elle pourrait se prendre les pieds dedans et suivrait alors une humiliation certaine pour être tombée avec ses propres cheveux. Elle prend soin de ne pas attraper de pellicules pour ne pas salir ses vêtements foncés. S’il est vrai que les chignons sont pour elles un véritable sauf-conduit contre l'anarchie capillaire, on ne peut nier que sa coiffure lui donne un air spécial et que peu de gens y restent inchangés.

    Descendons en passant par le cou de la jeune héroïne, pour beaucoup de marine musclés ou bien tout simplement pour les gens ayant une masse musculaire élevée leur cou est un tas de veine ressortant à chaque respiration si faible qu'elle soit, pour la jeune fille c'est peu être vrai aussi nul ne la vérifier car elle porte constamment sur elle un vêtement bizarre lui cachant son cou mais laissant une vue plongeante sur sa poitrine. Ce petit bout de tissu de couleur blanche autour de son cou est tenu par une lanière en cuir noir sur laquelle se trouve tel l'insigne de Batman une chauve-souris, il n'y a malheureusement pour elle aucun rapport entre elle et lui, et cette ressemblance est tout simplement le fruit du hasard. Cette partie du vêtement est reliée au reste par deux accroches sur lesquelles se trouvent deux roses blanches, cela rajoute une petite touche de charme à son ensemble charmeur.

    Parlons à présent de sa poitrine, celle-ci est constituée de deux formes rebondissantes étant situées sur haut de son corps jusque là il n'y a aucune nouveauté par rapport aux autres femmes, même si la taille de celle-ci est assez raisonnable, même plus que respectable, il y a des inconvénients en effet le fait d'avoir une poitrine certes un peu exagérée ne l'aide pas pour courir, pour enfiler ses vêtements; bref malgré l'avantage visuel considérable elle n'en tire pas toujours que des avantages. C'est tout pour cette partie qui est pour la plupart des hommes un critère de sélection prioritaire. En dessous de sa poitrine se trouve un ventre sans l'ombre d'un abdominaux et lui demander de faire une série d'exercice physique est pour elle un supplice et elle n'a aucune honte à avouée sa faiblesse et celle de toute femme dans le domaine de la force.

    Ses longues jambes sont à l'opposé de son ventre, celle-ci son robuste et il n'est pas aisé de la faire basculer en arrière ou tout simplement de lui briser la jambe. Il est vrai que pour les plus grandes larves de ce monde les jambes ne sont qu'un moyen de locomotion comme un autre mais pour notre demoiselle c'est carrément une arme en effet elle peut s'en servir pour se battre à distance réduite. Grâce aux muscles développés dans ses jambes elle peut facilement sauter plus haut que beaucoup d'autre en effet son poids si léger lui permettrait presque de planer, mais c'est bien sur impossible. Ses petits bras musclés pour le maniement du sabre ne lui permettent certes pas de porter de lourdes charges mais le fait de pouvoir faire plusieurs tractions de suite et de porter son sabre et de le manier sans problème de poids est pour elle plus grande satisfaction que le concours de la meilleure bodybuideuse. Si il faudrait décrire ses bras en trois mots on dirait : Ils sont normaux. Pas trop musclé mais pas comme la petite fille du coin qui ne fait que se maquiller et mettre du vernis après avoir pleuré pour un ongle cassé.

    Revenons voulez vous à son style vestimentaire, en effet je n'ai pas encore précisé à quoi les roses blanches étaient reliées. Elles sont reliées à une robe de couleur noir et grise, cette robe se décompose en deux parties, la partie supérieure étant carrément un trou sur sa poitrine comblé simplement par une sorte de soutien-gorge noir qui laisse voir le dessus de ses seins. La partie inférieure est quand à elle plus basique en effet en descendant la robe se sépare en une partie avant et une partie arrière, celle avant est une sorte de bande de tissu se tenant devant son entre-jambe pour le déplaisir de certain et la partie arrière se répand comme une cape dans l'air au moindre cou de vent, heureusement pour elle et malheureusement pour les pervers du coin, même quand le vent se lève la robe ne laisse paraitre sa culotte. Les deux extrémités de la sorte de cape arrière ont été coupées pour former deux autres bandes de tissus flottant dans l'air. Passons maintenant à la suite de ses vêtements en effet sur son bras droit on peut retrouver une sorte de gant à longue manche dont le nom m'échappe, c'est une sorte de bat pour les mains, celui-ci est de couleur noir et permet à notre demoiselle de ne pas prendre trop froid en hiver. Sur la main gauche se trouvent un simple gant de cuir qu'elle n'utilise que très rarement, sur le haut de son bras gauche se trouve une sorte de brassards noir, on pourrait le définir comme étant un bracelet de métal noir étant fait de piques qui semblaient sortir du bracelet lui même. Pour se chausser notre héroïne possède une paire de botte en cuir elle aussi noir qu'elle met pour ainsi dire tout le temps celle-ci ne sont pas destinée que pour la marche ou que pour la frime mais c'est un peu un mélange des deux en effet elle met ses bottes pour montrer que malgré sa coiffure en pétard et le reste de son look qui parait démodé elle peu quand même se permettre de posséder de belles bottes noires que beaucoup de jeune filles envient et rêveraient avoir.


    Caractère & morale:

    Alors notre jeune demoiselle a un esprit très compliqué. Vous comprendrez mieux pendant l'histoire.
    Quoi c'est pas assez ?!? Dix lignes vous dites ? Ben sa va pas être de la tarte. Quoi ? Que j'arrête d'écrire pour ne rien dire ? Et Pourquoi donc ? Je dois vraiment arrêter de faire de ne rien dire ? Bon pas grave.

    Dieu a fait la femme belle et stupide. Belle pour plaire à l'homme et stupide pour l'aimer.
    En partant du fait que la femme doit être complémentaire à l'homme, l'aider dans les tâches quotidiennes. Mais prenons en compte le fait que l'homme est comme Dieu qui est considéré parfait si la femme doit compléter le parfait elle n'est rien, voila le genre de réflexion contre lesquelles notre jeune amie se bat en effet l'idée que un être humain soit supérieure à elle et pire encore un humain de sexe masculin l'insupporte. Pour elle tous les gens sur Terre sont nés égaux mais c'est les actions de chacun qui les différencie. C'est pourquoi le modèle de base que la religion semble lui montrer ne lui plait pas et qu'elle refuse donc de croire que certain on le droit de juger, le fait de diriger en prenant l'avis des gens ne lui posent aucun problème mais le fait que quelqu'un impose ses propres idées partout sans pour autant écouter les autres et se vantent d'avoir raison voila la chose qu'elle déteste le plus au monde et c'est malheureusement comme ça dans la plupart des religions. En plus de ça elle trouve le temps perdu à réfléchir sur l'existence d'être supérieure est un gaspillage car pendant que l'on fait des choses si futiles on rate des occasions parfois unique.

    On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine ou alors qu’il ne faut jamais juger un livre sur sa couverture. Et bien si on devait appliquer ce proverbe sur la personne qu’est notre héroïne celui-ci serait totalement faux ! En effet les idées que l’on peut se faire en voyant notre demoiselle ne sont généralement pas fausse du moins tant que vous ne partez pas dans des délires exagérés. Elle se qualifie elle même d'un peu fofolle en effet son caractère la pousse à aller vers l'avant et faire des choses que peu d'homme tenterait, un défi est pour elle une simple occasion de se surpasser et montrer au monde entier que ce n'est pas que les hommes qui ont le droit de diriger.

    Et si nous arrivions directement dans le vif du sujet : La Luxure. La luxure n'est pas vraiment un pêché en soit pour notre jeune demoiselle, elle s'en sert comme une arme redoutable, tel le poison d'un serpent son charme se répand et fait succomber certain récalcitrant. Par contre elle n'est pas du genre à s'exposer exprès, elle préfère charmer doucement et laisser l'homme chauffer à petit feu puis elle pourra se montrer plus entreprenante. Même si généralement après lui avoir parlé longuement et l'avoir bien observé les gens s'en vont ; elle continue tout de même de chercher l'âme sœur qui pourra l'aider à atteindre son but qui est assez simple en effet elle cherche simplement l'amour véritable.

    Passons maintenant à un des pêchés que l'église réprimande malgré son côté anodin je veux bien sur parler de la gourmandise en effet en quoi manger est un pêché ? Tel est la mentalité de notre héros, elle est sure d'elle et ne suis pas la religion, elle ne se prive pas de manger quand elle a fin, il est d'ailleurs ridicule de le faire pour le seul plaisir de fou croyant en quelque chose inexistante. Son corps presque svelte témoigne quand même du fait qu'elle porte un peu d'attention à sa ligne et à son physique. Elle n'est pas du genre à manger à la moindre petite faim à se faire éclater la pense mais quand elle a réellement faim mieux vaut ne pas se trouver près d'elle avec n'importe nourriture en effet elle pourrait vous torturer pour obtenir ce que vous avez de comestibles demandez à son frère il témoignera en affirmant que son caractère parfois destructeur peut provoquer parfois chez elle dès réaction bizarre.

    Fainéante ? Bien sur que non, elle met un point d'honneur à tout faire pour que personne ne la traite d'inutile et puis on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Par contre pour certaine chose notre héroïne avoue volontiers la supériorité de mâles en effet malgré le fait que les femmes soient les seules à savoir faire deux choses en même temps il faut quand même remercier les hommes pour couvrir les femmes de cadeaux et d'amour. L'amour, oui l'amour encore l'amour, le seul, le vrai, l'unique, un si rare instant où deux être ne semblent formé qu'une seule et même personne un même tout, l'amour sensationnel, unique et intarissable notre demoiselle ne l'a pas encore connu, vivant seulement de petite relation allant d'un soir à plus ou moins un mois, la jeune fille n'a donc pas eu le temps de se trouver un petit copain sérieux avec qui elle aimerais passer sa vie. Et se marier avec elle pour réaliser son rêve de jeune fille.

    La Haine, seule celle envers les hommes machos l'emplit, elle aime par dessus tous les animaux étant des êtres si simples qu'ils semblaient n'avoir aucun problème avec les autres membres de leur race. Si seulement la race humaine était unifiée nous vivrions alors dans un monde magnifique.

    Notre héroïne est une demoiselle possédant de grandes valeurs tels que la justice, la loyauté, le respect et à sa propre conception de la justice ce qui est parfois source de conflits. Elle a des opinions sur chaque chose et n’hésite pas à le montrer. Elle accepte de donner une chance à chaque personne qui le lui demande mais attention, une seule chance. Rancunière comme jamais, elle ne supporte pas la trahison et pourrait traverser toutes les mers pour retrouver une personne qui l’a trahie et le lui faire payer au centuples ! La jeune femme aime l’aventure, le combat. Vous pourrez toujours compter sur elle pour vous épauler et pour vous guider. Stratège, elle prend toujours le temps d’élaborer une stratégie avant de foncer tête baissée. Responsable, quand le risque est trop grand, elle sait retourner en arrière même si cette hypothèse lui parait déplaisante, elle n’est pas suicidaire et mener ses amis à l’abattoir, très peu pour elle. Son seul grand défaut serait son avidité et son besoin d'argent en effet la jeune chasseuse de prime rêve de capturer les plus grands pirates pour vivre heureuse à jamais dans le luxe, l'argent ne fait pas le bonheur c'est vrai mais seul les riches peuvent le savoir et donc notre demoiselle l'ignore.

    Voila, je viens de vous dévoiler mes connaissances sur l'esprit compliqué de cette jeune fille si elle vous semble à première vue que un peu folle c'est que vous ne la connaissez pas en effet, cette jeune fille est têtue et défend ses idées avec tellement de conviction que on pourrait surprendre de la hargne dans son œil quand on l'observe dans un débat où elle intervient.

Revenir en haut Aller en bas
C'est toi =)



Messages : 37
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: [Rp de Bàlanar] K   Mar 4 Mai - 22:43

Histoire:


    Dans une ville cabane abandonnée depuis longtemps jouaient deux enfants, le temps qui passaient est une notion qui leur était inconnu tellement le plaisir était grand. L'ainé, un jeune garçon aux cheveux roses de 14 ans se prenant pour un célèbre pirate terrorisant les plus téméraires de tous les marines, sa sœur, ayant elle aussi des cheveux au teint rose se tenait devant lui un sabre de bois à la main et le mettait en garde contre sa puissance, le très jeune pirate ignorant l'avertissement fonça sur elle et commença à la bombarder de chatouille incessante qui commençait dans le cou pour redescendre près de côtes. La jeune marine plia sous le poids des coups mais garda le peu de dignité qui lui restait en s'empêchant de pleurer de rire, mais le mal sorti vainqueur et c'est dans un cri qui succomba la jeune fille. Après cette activité ludique les deux bambins reprirent la route de leur demeure, une maison dans le centre ville dans laquelle n’était cloitré plusieurs dizaine de personne en effet aujourd'hui était le jour de l'anniversaire de la mère des deux enfants et à cette occasion leur père avait organisé une petite fête. La fête battait son plein, le rhum coulait à flot sauf bien sur pour les plus jeunes qui n'étaient pas en âge, malgré tout K" surpris son frère à tourner autour des tables à la recherche d'une pinte laissé à moitié vide et qui ne demandait qu'a être bue. Heureusement pour lui, elle était le seul témoin et comme elle adorait son frère et qu'elle ne voulait pas gâcher le plaisir de sa mère en allant lui raconter cet acte, elle le réprimanda un peu puis le laissa partir. Elle adorait faire ça, en effet l'autorité était pour elle une sorte de drogue, le pouvoir l'avait toujours fascinée et plié quelqu'un de plus fort et plus âgé à ses ordres était un plaisir à ses yeux. La fête terminée les invités repartirent laissant derrière eux un monticule de détritus et de verres brisés pour le plus grand déplaisir de la femme de ménage qui devrait tout ranger.

    Le lendemain, K" ne vit pas sa mère avant l'heure du diner en effet l'alcool prolonge ostensiblement la longueur de la nuit mais n'aide en rien le lever car même si sa mère s'était levé à midi il n'en était rien pour son père qui dormait toujours tel un paresseux emmitouflé dans la couverte en satin qui recouvrait avec légèreté le lit mais qui apportait tout de même assez de chaleur que pour ne pas avoir froid une nuit durant. Comme à leur habitude les deux enfants s'en retournèrent à leur cabane abandonnée, cela faisait deux jours qu'ils l'avaient trouvée et ils l'adoraient déjà, il était à peu près deux heures de l'après midi et sous un soleil de plomb le jeune K' s'attelait à la construction d'une fenêtre tandis que K" maniait soigneusement le pinceau à l'intérieur pour recouvrir les murs d'une peinture couleur blanc cassé qu'elle trouvait sublime. L'heure du gouter approchait et deux murs étaient déjà recouvert tandis que le jeune homme n'arrivait pas à faire sa fenêtre pour le plus grand plaisir de sa sœur qui riait à chaude larme en le voyant travaillé tel un acharné dehors sous un soleil de plomb tandis qu'elle faisait un travail simple à l'intérieur à l'abri du soleil. Le son d'une clochette résonna dans toute la cabane, assez fort pour que quelque oiseau s'étant posé sur les branches d'un arbre voisin s'envolèrent, l'utilité de la sonnette, il n'y en avait aucune mais il fallait bien trouver quelque chose pour annoncer la pause et K" se voyait mal crié tel un vendeur sur le marché pour prévenir son frère que l'heure du repos était arrivée, c'est pourquoi elle avait pris en parant la clochette d'une vache appartenant à son père. Des miettes jonchaient à présent le sol et les deux enfants étaient tout deux repus et à présent commençaient à somnoler à cause du travail accompli, il était les uns sur les autres, s'enlaçant tel deux amoureux, une tel amitié entre frère et sœur est rare c'est pourquoi ils remercient chaque jour le ciel de les avoir placé sous le même toit.

    Après la sieste les deux jeunes adolescents entamèrent une partie plus difficile, le toit, il avait du retourner à la maison pour chercher des tuiles que leur père, chef de chantier de métier leur avait donné. Le bois qui devait supporter le toit était vieux et moisi c'est pourquoi K' envoya sa sœur plus légère monté sur le toit et posé les tuiles qu'il lui tendrait. K" montant doucement sur la petite échelle en bois créer pour l'occasion parvint après deux ou trois échelon à se positionner à hauteur du toit, déjà elle commençait à empiler les tuiles, on aurait dit qu'elle avait fait ça toute sa vie malgré ses 13 ans. Elle arriva à un stade où son bras ne pouvait plus placer de tuile car il était trop court elle se résolu donc à monter sur les tuiles pour aller poser les deux dernières rangées situées tout au dessus, près de la pointe du toit. Elle marchait prudemment sur une tuile quand celle-ci se brisa, plus de peur que de mal en effet une poutrelle situé en dessous l'avait empêchée de tomber. Essuyant la sueur sur son front elle continua à avancer fière d'elle, fière de pouvoir faire le travail d'un homme, arrivant au dessus, posant la dernière tuile et se retourna pour contempler le regard de son frère vert de jalousie et de honte car il avait confié un travail à sa sœur et qu'elle l'avait réussi mais aussi car elle avait là une vue sur toute la vallée qui les entourait, une vue magnifique, elle scrutait l'horizon, elle s'arrêta un moment sur le moulin au sud avec ses hélices à présent à l'arrêt. Mais toutes les choses ont une fin et K" descendit donc prudemment, tandis qu'elle posait son pied sur une tuile, elle glissa sur de la mousse accumulée sur celle-ci et dégringola le toit s'éraflant le dos sur les piques de certaines tuiles qui dépassaient. Son frère accourut et vint l'aider, elle venait de tomber de deux mètres avait à présent le dos tailladé de petite entailles et avait perdu connaissance dans sa chute. Son frère accourut pour voir comment elle s'en était sortie, quand il vit qu'elle ne réagissait pas, qu'elle était inerte sur le sol il fut pris de panique mais sa compassion et sa loyal amitié envers elles prirent le dessus de la peur et il la prit dans ses bras pour la porter à la maison où leur mère la soignerait sans nul doute. Sous un soleil de plomb le très jeune homme s'avançait les bras haletants tenant entre ses mains l'être le plus cher au monde à ses yeux, rien ne pourrait l'arrêter tellement sa détermination est grande, il sait ce qu'il a à faire et il le fait. Arrivant devant la maison il fut pris d'un dernier moment de panique, comme allait-il expliqué les blessures de sa sœur ?

    Il avait au préalable élaboré une excuse, qu'elle avait bêtement trébuché dans la pente qui menait à la cabane et que les cailloux avait entaillé son dos mais plus il y repensait plus il trouvait son excuse bidon et il se sentait encore plus mal de mentir à ses parents et plus particulièrement sa mère pour laquelle il ferait tout. Une cloche similaire à celle utilisée par K" résonna dans la maison tandis que K' tirait sur une cordelette prévu à cet effet. On entendait les pas lourds d'un homme fatigué que seul la curiosité poussait à se lever pour ouvrir à d'éventuel inconnu, en voyant sa fille évanoui dans les bras de son frère, le père de la jeune fille fut pris de panique et la pris directement dans ses bras en jetant un regard noir à son frère comme si il devinait qu'il était le coupable sans même avoir de preuve. K' n'aimait pas trop son père il le trouvait froid et arrogant avec lui bien sur envers sa cadette c'était différent pour elle son père ferait tout même les plus grosses dépenses tandis que le seul refuge de K' était l'amour apporté par sa mère, sa tendresse, toujours baigner dans une sorte de cocon maternel ce qui énervait par dessous tout son père qui espérait un homme pour reprendre l'entreprise, cet homme il ne l'avait pas trouvé en son fils et espérait que sa fille soit assez forte pour le remplacer mais tout en restant dans son rôle de fille, ne pas vraiment être un garçon manqué. K" fut allongé dans le divan, son frère ainé lui apporta une couverture pendant que sa mère regardait si elle était encore en vie, sa mère alerter par son père qui avait hurlé tel un loup dans la nuit pour la prévenir. Tous était autour d'elle et espérait chaque seconde une réaction de sa part, un signe qui permettrait de dire qu'elle s'en était sorti sans grand problème mais ils n'en virent aucun. Après un jour d'attente elle se réveilla enfin de son profond sommeil, elle n'était plus dans le divan brun du salon posté près du feu mais dans un lit confortable qui lui était inconnu, elle avait mal la tête et des visions floues troublaient son esprit, des silhouettes difformes apparurent devant ses yeux, elles marmonnaient des paroles incompréhensible tout en la secouant doucement.

    K" ne savait pas où elle se situait mais l'endroit avait l'air chaleureux, tandis qu'elle allait ouvrir les yeux entièrement, elle les refermas subitement comme prise d'un profond sommeil, et elle rêva, d'un monde féerique où tout le monde s'amuse, elle gambadait sur les nuages avec un rire comparable à celui d'un enfant découvrant pour la première fois le cirque, elle se revoyait en enfance, avec son frère qu'elle aimait tant, elle se souvenait de la fois où son frère et elle s'était battu à l'école, un jeune enfant du même âge que K' était venu l'insulter, il disait que ils n'étaient pas les vrais fils de leurs parents actuels, dans un élan de rage les deux avant avait tabassé le fauteur de troubles, c'était la seule fois où elle s'était réellement énervé car sa famille est tout pour elle, lui privée d'elle serait d'ailleurs une réelle torture. Deux heures plus tard le rêve pris fin et K" avait encore changé de lieu elle était à présent de retour sur le divan précédent et toute sa famille l'entourait. Elle sourit puis sa mère la pris dans ses bras, sa mère pleura et les larmes roulant sur sa joue rajoutèrent une touche triste à ces retrouvailles, sa mère sentait particulièrement bon, elle avait mis du parfum à la lavande et en avait mis un peu sur ses vêtements, K" adorait ce parfum et chaque fois que sa mère en mettait elle voulait en avoir elle aussi.

    Ensuite se fut au tour de son père de se jeter bras ouvert pour câliner sa fille chéri, toute la famille était réuni autour du feu et racontait tour à tour ses angoisses, au milieu de la discussion, la mère des deux enfants se leva et pris une voix bizarre, comme pour annoncer quelque chose d'important. Ces mots résonnèrent dans l'air tel une balle de fusil, K" et son frère furent touché de plein fouet par cette nouvelle, complètement bouleversé, leur ancien camarade avait donc réellement raison, il était bel et bien frère et sœur mais ne vivaient pas avec leurs vrais parents, la stupeur puis l'incompréhension furent de taille mais leur parent adoptif sortirent les documents officiel attestant comme quoi leurs vrais parents les avaient enfanté sous X, leur vrai nom était inconnu, leur identité véritable perdue à jamais.

    Un jour de mai, tandis que K' rentrait du travail qu'il avait trouvé à l'épicerie du coin il s'aperçut qu'il avait oublié de fermer la porte de l'établissement, s'en retournant vers celui-ci il aperçut de la lumière à l'intérieur de la battisse, il accourut donc et il vit deux hommes en train de voler la caisse du magasin et de le saccager, d'un coup les clés qu'il tenait en main tombèrent au sol dans un bruit métallique, d'un seul et même mouvement les vandales se retournèrent et le plus petit qui avait un six-coup dans la main tira une rafale de balle, une l'atteint à la jambe les deux autres dans le côtés, il reposait sur le sol de la boulangerie dans un bain de sang. Le lendemain sa sœur vint le voir dans à l'hôpital il était couché sur un lit blanc avec une couverture blanche elle aussi sur lui, il semblait serein un sourire au visage, sa sœur l'embrassa sur le front sans remarquer l'aspect déplorable de ses cheveux et le teint blanc de son visage. Elle venait le voir tous les jours, elle continuait à lui parler, un jeudi elle décida de l'emmener dehors, elle prit son frère par le bras qu'elle posa autour de son coup elle fit quelque mètre quand son frère tomba, ses lèvres bleus touchèrent le sol et une rangée de dent sauta mais aucun cri ne résonna. K" ne s'en était même pas rendu compte elle continuait à le porter sur elle le poids invisible et imperceptible de son frère elle l'emmena avec elle près d'un banc où ils contemplèrent les oiseaux, après cela il retournèrent à la cabane dans laquelle il n'avait plus été depuis un mois, elle avait pris la poussière mais ils s'amusèrent tout de même K" raconta des tonnes d'histoires et de blagues à son frères, après plusieurs heures de jeu ils entamèrent un cache cache, se cachant derrière dans une armoire elle découvrit que celle-ci n'avait pas de fond et ramenait vers un escalier, les marches grinçaient sur son passage, elle arriva en bas éclairée par une bougie qui ne semblait pas se consumer, la bougie reposait sur un coffre de bois, elle se sentait comme attirée par le coffre elle l'ouvrit mais ne trouva tout d'abord rien, elle allait le refermer quand un sourire illumina son visage, elle allait se cacher là pour éviter son frère. Elle referma le coffre, un cliquetis se fit entendre comme si il était fermer de l'extérieur, elle était coincée dans un coffre, elle hurla appela son frère mais personne ne l'entendit, personne ne vint. En frappant de rage contre le coffre elle créer une brèche dans le fond de celui-ci, en dessous d'elle se trouvait en fait ce que je le coffre protégeait réellement, une magnifique épée d'acier avec un pommeau digne des plus grands forgerons, K" n'avait jamais vu une si belle lame de toute sa vie et se réjouissait de l'avoir trouvée. Le souvenir de son frère était présent et K" semblait être charmée par la lame tant et si bien qu'elle se sentait attirée par celle-ci. Une voix résonna dans sa tête, celle de son frère. L'épée se servait de son frère pour manipuler K" et lui faire faire certaine chose par exemple si l'épée voulait aller à un endroit précis elle s'arrangerait pour que K" s'y rendent dans les plus brefs délais en lui intimant, par son frère qu'il voudrait bien aller là-bas et K" par amour pour son frère le faisait. Avant de quitter la pièce l'image de son frère se figea dans sa mémoire.




    Depuis ce jour et jusqu'à encore aujourd'hui K" s'entraine jour et nuit pour manier cette arme si belle que ses adversaires étaient émus de mourir par une épée si sublime. Mais entre son entrainement et aujourd'hui se sont passé temps de chose que vous vous devez de connaitre et que je dois vous expliquer sur la charmante K" et sa carrière dans la marine. En effet K" avait choisi la marine, elle avait fait ce choix pour deux raisons bien précises la première est que la concentration d'hormone masculine en chaleur y était plus élevée que partout ailleurs et que donc elle pouvait surpasser plus d'homme que nul par ailleurs. Ensuite car la Piraterie malgré son concept de liberté ne lui plaisait pas car depuis toute petite la loi et la justice régissent son cœur, il n'y a donc pas de place pour la "liberté". Ses premiers mois furent épuisant, elle devait subir les remarques désobligeantes de tous ses collègues qui la traitaient de faiblarde. Mais malgré tout elle tint bon, mais c'était surtout grâce à une personne en particulier : Son instructeur. Un jeune homme dans la fleur de l'âge qui n'avait d'égal à sa beauté. Malheureusement K" n'était pas la seule à lui courir à près et il avait une foule de prétendante se bousculant matin et soir pour n'avoir ne serait-ce qu'un regard. Le fruit du hasard fit que K" fut tout de suite repérée par le jeune homme, ses cheveux roses et son teint pâle en étaient peu être la cause, elle l'ignorait mais elle comprit que le sentiment d'amour qu'elle avait longtemps cherché se trouvait à portée de main. Le jeune homme la prit dans ses bras et l'emmena dans sa chambre. Jamais elle n'eut passé une si belle soirée en compagnie masculine, au premières lueurs du jour, quand le soleil vint séparer les deux amoureux entre-lassés dans un sommeil paraissant infini, K" se réveilla, elle regarda longtemps son conjoint dans les yeux puis reposa sa tête sur son torse découvert. Elle ne voulait ni quitter cet endroit, ni laisser l'instructeur partir sans elle. Après vingt minute se fut au tour du jeune homme de se lever. Il prit le bras de K" qu'il déposa délicatement sur le lit. K" s'était réendormie et paraissait si joyeuse qu'une larme coulât sur la joue de l'instructeur. En se réveillant K" aperçut une lettre déposée sur la table de chevet qui était à côté d'elle, elle l'ouvrit et fut saisi de frisson quand elle la lu en effet, elle qui était si heureuse devint pâle en voyant que elle ne reverrait peu être pas son conjoint, celui-ci étant parti en mission sur South Blue pour démanteler un trafic de granit-marin elle n'avait pas beaucoup de chance de le revoir avant un an. Elle pleura toutes ses larmes quand la porte s'ouvrit avec fracas un homme d'une carrure imposante apparut, il tenait une lettre, le sceau de la marine y était imprimé en l'ouvrant elle découvrit qu'elle était promue à un garde supérieur et que en de tel circonstance elle pourrait rejoindre son Roméo dans quelques semaines le temps qu'elle soit prête à partir et qu'elle sache les ordres à appliquer sur place sur le bout des doigts. Les semaines passèrent et le jour du départ arriva...

    THE END.
Revenir en haut Aller en bas
C'est toi =)



Messages : 37
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: [Rp de Bàlanar] K   Mar 4 Mai - 22:43

Premier Rp Solo

Au lieu de vous plaindre que les roses ont des épines, réjouissez-vous que les épines aient des roses.

    Voguant sur la mer à bord d'un bateau prêté par la marine K" se prélassait sur le navire se relevant de temps en temps pour voir si personne ne se trouvait sur sa route, elle était seule sur son navire, enfin pas vraiment seule, l'esprit de son frère la hantait toujours et elle se croyait donc en compagnie de son jumeau adoré. L'air était lourd mais K" rayonnait de milles feux, à 26 ans elle brillait de joie malgré les malheurs se passant à chaque seconde dans le monde elle trouvait toujours le rayon de soleil, tué des révolutionnaires et emprisonné les pirates ? Non, soulagez le monde d'un fardeau voila en quoi consistait son travail, travail qu'elle accomplissait d'ailleurs admirablement ce qui lui avait valu un bon nombre de promotion avant d'arriver au rang de caporal, elle adorait la marine, le respect, l'obéissance qu'elle pouvait tirer en se plaçant au-dessus des autres hommes était pour elle un régal. C'est pourquoi seule sur le bateau avec comme seule compagnie un frère à qui elle n'oserait pas donner le moindre ordre tellement son "culte" pour lui est grand. Le bateau avançait lentement franchissant dans le calme la mer de West Blue, la mer était calme mais une sorte de brume semblait recouvrir une surface de plus ou moins 500 mètre de diamètre à l'horizon, la curiosité la rongeant K" se dirigea vers la brume en se doutant bien que si le destin l'avait emmené jusqu'à cette étrange brume ce n'était surement pas pour la regarder passée. Sa quête prendrait surement fin ici, sur la mer de West Blue, cela faisait trois jours que K" cherchait et enfin elle avait l'espoir de trouver le bateau pirate qu'elle traquait.

    La quête avait débutée par une simple engueulade avec un marine qui reprochait à la femme de ne pas faire du bon boulot, outrée par cette insulte K" avait décidé de lui prouvé le contraire c'est pourquoi elle avait relevé la première mission qu'on lui avait proposé, elle voulait faire un travail impeccable et il fallait plus qu'une bande de modeste pirate pour l'arrêter. La brume était de plus en plus proche, le ciel s'assombrissait à chaque seconde pour finalement devenir aussi noir que le fond des abimes. Au long le son des canons se faisaient entendre une bataille devait avoir lieux, mais alors K" n'était pas la première sur les lieux il fallait faire vite et bien et surtout pas endommagé le bateau si gentiment prêté par le vice-amiral qu'elle a du supplié, il faut dire que avec sa barre en ébène et ses triples canons il en jette, le seul défaut est son manque de marins à bord en effet dans sa joie elle avait oublié d'embarquer quelque marine avec elle. Le combat ne serait pas dur, avec son sabre K" était prête à affronter la plupart des dangers, un boulet de canon fusa et passa au dessus du pont heureusement sans le toucher, malgré la gravité de la situation elle avait repéré le navire ennemi. Il était à 300 mètre tout au plus et elle avait surement subis un tir raté. Le bateau de K" avançait prudemment dans le brouillard quand la silhouette du bateau ennemi se fit encore plus nette, la brume semblait se dissiper autour du navire.

    La jeune demoiselle décida d'attaquer avec une des barques, en effet comme elle ne savait ni utiliser les canons, ni comment faire un abordage décent elle décida d'y aller en barque. Elle descendit une chaloupe après avoir soigneusement posé l'ancre et bien dit à son frère de ne pas bouger. La chaloupe à l'eau K" commença à ramer en direction du bâtiment adverse, en s'approchant elle remarqua l'état délabré de celui-ci, ce qui la frappa surtout c'était la lame à la place de la proue. Malgré tout elle ne freina pas son avancée. Elle arrivait sur le flanc du navire heureusement pour elle personne n'avait repérer sa chaloupe, elle sortit un petit couteau et tenta de grimper sur le bateau mais constata que tellement le bois était moisi qu'il était possible de monter à la main en prenant appui sur des nœuds dans le bois, ce navire était beaucoup moins impressionnant que celui de la marine mais de celui pirate se dégageait une sorte d'aura bizarre comme si il était possède surement foutaise mais cela pouvait prêter à confusion. Dans la montée du navire elle alternait entre canon et fissure dans le bois pour pouvoir se hisser plus haut. Elle arriva enfin sur le pont et elle vit une bonne cinquantaine d'homme en train de se battre. Elle leva son épée, personne ne l'avait encore remarquée, ensuite elle hurla tel un condamné que l'on torture, le combat avait commencé. Déjà plusieurs personnes fonçait sur elle, elle en trancha un avant de planter son sabre dans le corps d'un second pendant ce temps là un troisième la contournait pour l'attaquer lâchement par derrière ayant repérer son mouvement elle lâcha une des mains qui tenait l'épée, elle utilisa ses connaissances de l'anatomie humaine pour tuer par différentes manières les gens qui arrivaient vers elle.

    K" aimait tout de même bien se battre ça lui procurait une sensation bizarre tel un froid qui parcourt votre corps et que rien ne peut arrêter. Elle allait foncer sur un groupe de pirate quand elle aperçu sur le navire le bleu d'une chemise de marine, elle se dirigea calmement vers le marine sa lame à la main, plusieurs pirates tentèrent de la tuer mais elle esquiva enchainant entre esquive et parade avant de les transpercer par l'acier, le dernier qui osa l'attaquer avant qu'elle n'atteigne le marine eut droit à une surprise en effet elle fit semblant d'être en position de faiblesse il fonça donc la lame pointée vers le haut pour frapper mais au dernier moment elle le saisit à la gorge, elle serrait fortement sa proie, celle-ci n'avait plus aucune chance de survie. K" la tenait et la fureur de son regard tranchait avec le désespoir de sa proie qui au bout de quelques secondes ne bougea plus. Elle le laissa piteusement tombé puis se dirigea vers le marine. Il semblait comme sonner, dépasser par la situation.


    Bonjour, vous avez besoin d'aide ?

    Le marine restait la, inerte, insensible aux actions de K", il semblait manipuler par des forces invisibles, comme-ci chacun de ses gestes étaient guidés par des puissances bien supérieures et qu'il n'y avait pas de place pour le hasard. Après être longuement resté immobile et pendant que K" tuait encore quelque pirate il bougea et tel un zombie avança au pas sans un mot, c'est alors que K" aperçut l'état délabré de son corps, ses doigts étaient dans un état proche de la décomposition, K" le frappa, le trancha sans relâche mais il ne faiblissait pas. Rien ne pouvait l'arrêter à bout de force et exténuée K" appela au secours, elle crut voir l'espace d'un instant, une ombre passé devant elle. l'ombre ressemblait à son frère pourtant elle avait laissé son frère sur le bateau ( C'est ici le véritable esprit du frère qui intervient ) l'arrivée de l'ombre avait troublé le en effet celui-ci avait peur, il tremblait, K' le frère de K" avançait vers lui, une lame toute noire à la main, pris par la peur le zombie se lança à l'eau pour pouvoir échapper à son assaillant mais sa technique de nage n'étant pas performante il tomba dans les abysses. K" remercia son frère mais le réprimanda aussi d'être venu malgré ses ordres, elle ne se doutait pas une seule seconde que son frère était mort physiquement mais que son esprit la protégeait toujours, le revers de cette protection était des visions pour K" en effet K" voyait l'image de son frère alors que celui-ci était mort.

    Cette notion est pour des êtres normaux difficiles à comprendre mais toute personne réfléchissant bien comprendra ce que je veux dire. Le nombre de pirate semblait rester constant, en effet les pirates qui jonchaient le sol se relevaient pour retourner au combat, le navire était bel et bien hanté et une force animait les cadavres qui se battaient. K' ne reviendrait surement pas et la jeune fille était donc seule face à l'envahisseur. Sachant que les zombies étaient dans un état de peur avec l'eau elle pensa que le feu et les flammes provoqueraient peu être la même chose, sur le bateau il y avait une seule et unique lanterne et donc la seule source de flamme disponible, malheureusement pour K" s'était un régiment entier de mort-vivant qui se dressait devant. La détermination l'empêchait de reculer devant l'ennemi, ne pouvant les tuer elle essaya de les neutraliser ou du moins de les éloigner de la lanterne.

    Le premier fonça sur elle si vite que quand elle lui asséna un violent coup de pied dans le visage elle perdit l'équilibre et tomba au sol en même temps que le zombie qu'elle venait de toucher. Une troupe de trois zombies arriva à sa portée et par un rapide coup de pied rotatif au niveau du sol elle fit tomber les morts-vivants au sol. Pendant ce temps le premier zombie se relevait déjà, pour l'empêcher de se relever K" marcha sur sa tête et planta un sabre qui trainait à terre dans sa tête, le zombie était maintenant coller au plancher du bateau grâce à la lame qui lui traversait le crâne. Elle arriva alors devant le gros du groupe de zombie, elle courut, évita une attaque frontale avec le premier écrasa le manche de son sabre sur la tête du second qui tomba, fit une projection avec le corps d'un troisième, tous y passait. Bientôt il ne resta plus qu’un seul zombie, un immense ancien pirate avec un six-coup à la ceinture et des poings américain sur les phalanges. Son ossature était si importante qu'il faisait presque le double de K" en taille et en largeur. Il chargea, chacun de ses pas faisait craquer le plancher du bateau ce qui produisait un long craquement perceptible par tous les membres de l'équipage. La charge aurait pu continuer ainsi et frapper la jeune fille de plein fouet si K" n'avait pas délibérément lancé son sabre dans les pieds du colosse pour entrainer la chute de celui-ci. Il tomba lourdement sur le sol, en un rien de temps K" ramassa son arme, prit la lanterne et partit en courant tandis que le géant se relevait. Elle courrait en direction des cales du navire mais le groupe de trois zombie qu'elle avait mis à terre s'était relevé et semblait vouloir l'attrapée coute que coute. K" fonça, elle ne pouvait pas s'arrêter de peur de perdre la lanterne et de réduire à néant sa seule chance de victoire. Elle arriva au cale, ce qu'elle cherchait se présentait enfin devant elle : La cale à munition.

    Il n'y avait heureusement personne dedans. Elle prit un bout de corde qu'elle enduit avec l'huile de la lanterne. Ensuite elle fit prendre feu à la corde avec la flamme de la lanterne. Ses minutes étaient comptées, elle se dirigea vers la salle au canon, là elle recula un canon et sauta à travers l'endroit prévu pour pouvoir voir sa cible avec le canon. Elle atterrit dans l'eau, elle était glacé, si K" restait trop longtemps elle risquait de tomber en hypothermie. Elle aperçut alors la barque qu'elle avait utilisée avant de venir elle monta en hâte dedans, prit les rames et commença à s'éloigner du bateau. Peu de temps après qu'elle aille commencer à ramer une première explosion retentit suivit presque directement d'une seconde encore plus puissante. Le navire était détruit K" avait réussi sa mission. Avec la puissance de l'explosion de forte vague avait été produites et K" se retrouva propulser vers son navire avec une forte intensité. Elle dut mettre toute sa force pour ne pas que la barque s'écrase contre le navire du vice-amiral.

    Elle remonta sur son navire prêt à rentrer à la base. Le navire vendait les vagues, K' avait passé la plupart du trajet à dormir affalée dans son lit et même si l'envie lui prenait de se levé un simple coup d'œil à travers du hublot la rassurait car si K" avait peur d'une chose c'était bien de l'eau, l'eau élément mortel pour ton possesseur de fruit du démon elle n'en possède certes pas un mais ayant faillit se noyer pendant sa jeunesse, elle refuse maintenant de mettre la moindre partie de son corps à l'eau. Le trajet restant était de plus en plus court mais les incessants arrêts pour trouver de la nourriture sur d'autre île allongeaient considérablement la longueur de celui-ci. K" préférait aller chasser du sanglier sur une île immense plutôt que de tenter de pêcher un poisson car sa phobie de l'eau ne s'étend pas seulement à l'eau mais aussi tout ce qui y vit, vous comprendrez donc que K" même si elle était seul sur un navire sans nourriture et qu'elle posséderait pour seul outil une canne à pêche, elle se débrouillerais pour manger quelque chose, pas spécialement prévu pour être manger, ni cuit mais quelque chose lui permettant de tenir au moins quelques heures. Déjà le Q.G. se profilait à l'horizon, depuis plusieurs jours le calme s'était installé et c'était l'évènement bouleversant de la journée, le début de sa quête venait de se terminer pour laisser place à la partie plus ennuyeuse, le repos. Épuisée par son voyage K" s'affala sur un des divans de la suite qui lui avait été confiée, il ne lui fallut pas plus de cinq bonnes minutes avant de s'endormir.

    Elle rêvait, sa véritable mission n'avait pas encore commencée qu'elle s'imaginait déjà débarrassé une population d'un géant ou d'une bande de pirate gênant, infiltré une base secrète des révolutionnaires pour la démanteler, escorter un charriot de Granit Mari, un flot continu d'idée traversait sa tête quand soudain elle pensa aux autres personnes présentes pendant la quête, la mission faisait état de membre supplémentaires mais ne faisait pas état de leur nombre. Serait-il beaucoup ? Des filles ? Des garçons ? Et c'est dans une multitude de questions futiles que K" plongea dans un sommeil profond. Vous vous demandez peut-être de quelle mission je parle ? Et bien je vais éclair votre lanterne en effet en revenant sur son bateau K" avait reçu un appel l'appelant d'urgence au Q.G. K" s'était alors préparée pour sa mission, dans son rapport il était question de personnage venant l'aider mais elle n'avait jamais entendu aucun des noms que son supérieur lui avait cité. Achevant ses rêves et autres délires, un bruit de canon retentit, celui-ci réveilla K" qui avait une tête signalant bien qu'elle venait juste de se réveiller, elle avait les cheveux ébouriffés et une mine à faire pâlir les plus coriaces, son ventre la faisait souffrir et elle avait par dessous tout une affreuse odeur de décomposition sur elle, cela devait surement venir du combat contre les zombies, K" s'était démenée pour faire partir l'odeur mais rien n'y faisait, l'odeur persistait. Au alentour de midi un jeune homme tout de bleu vêtu fit interruption dans la chambre, il tenait dans sa main un papier qui semblait important.

    "Message du Vice-amiral au membre K"

    Ordre de mission, ne pas prendre de note, ne pas transmettre ses informations, ne pas laissez de traces de ce document.

    Je vous fais parvenir ce courrier pour vous transmettre un ordre de mission. En effet je viens d'apprendre qu'une petite île sans grande importance notoire subissait depuis quelques temps maintenant les méfaits de quelques bandits sans renommée mondiale. Je sais d'avance que cette mission ne vous emballeras pas plus que ça surtout que j'ai pris la liberté de vous confier trois hommes pour celle-ci mais je vous demande de ne pas discutez les ordres et de faire votre devoir. Je me dois de savoir ce que vous valez en tant que Caporal maintenant. Vos objectifs sont mettre derrière les barreaux le groupe de bandits qui agit sans scrupules mais également de répandre vos exploit à travers l'île. Nous avons besoins de remonté dans l'estime des civils. Je vous autorise à avoir recourt à la force si vous en jugez nécessaire. L'île en question se nomme Cabestan et se situe sur West Blue. Je vous mets à disposition le navire que vous souhaitiez posséder. Les trois hommes sous vos ordres seront déjà à bords, l'heure de départ est prévue pour 10 heures. Note additionnelle pour les membres : K" supervise l'opération et il faudra vous soumettre à ses ordres et n'oublier pas que vous représentez l'autorité de la marine. Messieurs faites nous Honneur !


    *Je suis une demoiselle crétin ...
    MERDE MERDE ET REMERDE, Je suis à la bourre pourquoi ils ne m'ont pas prévenue avant *

    K" enfila son équipement, rangea son sabre, pris son ordre de mission qu'elle déchira puis qu'elle recouvrit de gribouillis pour le rendre illisible avant de le lancer de toute ses forces par la fenêtre. La mission était simple, on arrive, on capture, on rentre. Rien de bien compliqué en soi, mais pourquoi avoir demandé autant de personne pour une mission si banale ? Quittant le quartier de repos de la forteresse, K" se dirigeait vers le port, elle voyait de beaux bateaux mais elle savait que ils ne lui seront surement jamais destiné seuls les amiraux bénéficient de tels navires de guerres et le chemin à accomplir avant d'arriver à un tel niveau est encore long. Arrivant à l'emplacement prévu pour le bateau elle constata qu'il n'y avait personne, examinant de plus près sa mission elle constata qu'elle était arrivée un jour à l'avance.

    *Félicitation, tu as bien l'air idiote maintenant, tu es vraiment la seule débile à t'imaginer que la marine prévient ses effectifs après le début d'une mission, retourne te coucher sa vaudra mieux.*

    K" finissant son monologue inventé avec son frère retourna dans sa chambre pour se coucher, le lendemain K" était déjà prête au petit matin car elle n'avait pas trouvé le sommeil après qu'une bande de marine se soit amusé à toquer à sa porte jusqu'à la réveiller. Elle était en train de manger quand elle s'aperçut qu'au lieu d'être 8 heures comme elle l'espérait, il était 9h30, elle enfila donc sa veste à la hâte et se dirigea vers le port qu'elle avait "visiter" la journée précédente. Cette fois-ci le navire était là, fier et beau, il ressemblait fort aux navires des prestigieux amiraux, K" se sentait honorée par cette preuve de puissance même si elle se doutait bien que s'était uniquement un prêt. Après quelque pas sur le pont elle s'assit sur une chaise près d'un des marines puis un homme assez jeune arriva et tenta de prendre la parole.

    "Euh... Bonjours comme vous devez certainement vous en doutez je suis un des hommes vous accompagnant sur l'île et je serais votre second durant la mission qui nous à étaient confiés, je suppose qu'on vous à aussi expliqué le topo. Nous devons partir tout de suite. Je donne l'ordre alors de lever l'ancre aux soldats ?"

    "Allez faites mais rassemblez les autres gradés sur le pont, j'ai à leur parler"

    La voix du jeune marine ce fit entendre sur tout le navire, malgré son caractère timide il avait du coffre. Il était peu être un agent à double jeu, il était peu être le juge, celui qu'elle allait devoir impressionner pour peut-être pouvoir avoir une promotion. Ces collègues arrivant, elle s'assit sur une chaise et inspira longuement.

    "Messieurs, j'imagine que ce n'est pas de votre plein gré que vous vous êtes rendu ici, c'est pareil pour moi. Les ordres d'une femme peuvent peut-être vous déranger, je n'en tiendrais pas rigueur dans la mission car sachez que mon estime pour chacun d'entre vous est déjà au plus bas. Si j'en avais le pouvoir, j'attaquerais seule la base des pirates mais comme ce n'est pas moi qui décide vous pouvez rester. Si je vois que l'un de vous manque de respect avec un membre de la gente féminine sachez que c'est contre moi que vous devrez alors vous battre. Sur ce je vous souhaite un bon voyage en ma compagnie ...

    Le bateau prenait de la vitesse, dans trois jours au plus ils atteindraient leur objectif et dans 10 jours maximum il serait de retour. Tandis que K" se tenait au bastingage elle entendit son frère l'appeler pour s'amuser à une petite partie de cache-cache. K" se mit à compter. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf. VINGT ! Prêt ou pas j'arrive ! K" se lança frénétiquement sur le pont, elle courait à toute vitesse, de temps en temps elle regardait derrière elle pour voir si son frère ne changeait pas de cachette. Elle regarda dans un tonneau mais il ne s'y trouvait pas. Elle ouvrit une porte, elle se lança dans les cuisines regardant dans tous les tiroirs, dans les armoires, même dans les tonneaux à la base prévue pour être des récipients de rhum. Il ne s'y trouvait pas ... Elle entendit alors un son métallique, une fourchette venait de tomber dans la cuisine. Elle accourut alors faire l'origine du son, elle n'y trouva pas son frère. Elle s'étonna alors que personne ne se trouvait dans les cuisines, il devrait normalement avoir énormément de cuistot, de marin, de gens de toute sorte mais la salle était déserte. Tandis qu'elle cherchait toujours son frère, elle entendit alors des rires provenant du sol. Elle remarqua une trappe dans le sol elle l'ouvrit, elle retomba alors dans une petite pièce bondée, au milieu de laquelle se trouvait une barre métallique verticale autour de laquelle tournait des jeunes filles dénudées, autour d'elles se trouvait la plupart de l'équipage. K" sortit alors de ses gonds.

    SORTEZ TOUS D'ICI. Vous avez trente seconde, si je trouves encore quelqu'un dans cette pièce après ce laps de temps il ira nourrir les requins et les différentes bêtes de la mer ! SORTEZ TOUS, quand vous serez sorti vous laverez entièrement le bateau si je trouve ne serait-ce qu'un seule défaut vous devrez alors faire la vaisselle de Marie Joa pendant le restant de votre vie ! Bien sur sauf vous mes demoiselles, vous aurez droit à une autre punition !

    En l'espace de quelque seconde la cale passa d'une majorité mâle à une entièreté de femme. Tous les hommes avaient détalé comme des lapins, tous avait pris peur, heureusement pour eux d'ailleurs car la colère de la jeune marine est généralement synonyme de mort imminente. Les jeunes femmes se rhabillaient et alors sortir quand K" les retint. Elle leur avait réservée une petite punition, elle ne pouvait pas dire ouvertement devant les autres membres de l'équipage qu'elles n'allaient quasi rien subir car ceux-ci pourraient alors se plaindre de discrimination. Les jeunes femmes furent simplement enfermée dans la chambre de K" avec ordre de ne pas sortir car si elles sortaient K" les feraient renvoyé de la marine pour prostitution. Quand K" ferma la clé de la porte et se dirigea vers le pont elle remarqua que tous les regards de l'équipage trahissait une forte honte. Tandis qu'elle marchait elle se rappela qu'elle cherchait toujours son frère, elle avait perdu une demi-heure et celui-ci devait fortement s'ennuyer dans sa cachette. Elle aperçut une mèche de cheveux rose sur le sol elle sut alors que son frère ne se trouvait pas loin. Après avoir cherché pendant trois minutes elle souleva une bâche et découvrit son frère qui dormait emmitoufler dans une couverture en laine. Si elle ne s'était pas rappelé qu'elle le cherchait il serait surement resté là toute la nuit. En le portant dans ses bras elle le ramena dans sa chambre.

    Les marines la croisant ne la regardait plus avec honte mais bien avec étonnement car voir quelqu'un porter, enfin ne rien porter mais avoir une posture indiquant l'inverse est une chose plutôt troublante, personne ne pouvait comprendre ce que K" faisait d'ailleurs K" ne comprenait pas non plus pourquoi les gens la regardaient si bizarrement. Quand elle le posa dans le lit de sa chambre, elle entendit la cloche annonçant le couvre-feu sonner. Comme K" avait du monde dans sa chambre elle dut se résoudre à trouver une couverture, un lit vide. Ce n'est donc qu'après trente minutes que K" s'endormit. C'est le cri de la vigie annonçant la proximité avec la terre ferme qui réveilla la jeune demoiselle, il l'avait interrompu dans un rêve si merveilleux que K" pensait à peut être coupé les cordes vocales du crieur pour que celui-ci ne l'importune plus. Elle s'habilla, enfilant ses gants, prenant son épée et se levant avec une mime blafarde et un air de "drogué" elle avait l'air d'une jeune hippie et on ne pouvait pas deviner qu'elle faisait en fait partie de la marine. Le bateau approchait des récifs mais l'habile marine qui dirigeait le navire réussit à faire arrêter le bâtiment sans le faire s'écraser contre les rochers. K" apprêta une barque et embarqua avec une quinzaine d'homme, bien entendu c'était eux qui ramait et K" ne manqua pas de faire des remarques sur la lenteur de l'embarcation. Ils arrivèrent malgré sur une plage de sable blanc. Ils déchargèrent leur matériel, des armes, un Den Den Mushi relié avec le navire. Les armes chargées ils partirent vers le centre de l'île : La jungle.


    Euh nous allons y aller un peu plus rapidement parce que la nuit sa doit pas être facile là-bas ♥️

    La voix de K" d'habitude si autoritaire avait changer, elle était cent fois plus douce mais les marines la suivirent quand même. Après avoir finit d'escalader un monticule énorme de caillou il débouchèrent sur une luxuriante forêt au milieu de laquelle de la fumée semblait émaner. Elle prit son courage et avança d'un pas ferme dans la forêt. Les hommes la suivaient mais elle n'avait pas confiance en eux. La végétation de l'île ne pouvait se résumer à de simple arbre en effet dans cette jungle s'offrant à eux se trouvait surement un millier d'espèce d'arbre et un autre millier d'animaux capable de vous tuer. Le groupe de soldat derrière elle n'avait pas l'air réjouit mais le jeune soldat avec qui K" avait discuté passant parmi eux leur remonta le moral et il formèrent une position semblant mieux défensive. Le jeune homme arrivant au niveau de K" se mit à parler.

    Que pensez-vous que nous trouverons ici ? Vous n'avez n'a pas été des plus précise ..En tout cas je suis content d'être sous vos ordres pour cette mission, je me voyais mal avec l'Adjudant Milly !

    N'espérez pas une réponse des plus positives de ma part en effet j'aurais apprécié être avec elle au lieu d'être avec tant d'hormones masculine alors si vous voulez bien reculez de quelque mètre, vous soulagerez ainsi mes narines qui n'en peuvent plus de sentir le "mâle" à chaque heure du jour et de la nuit.

    Ah je ne vous en suis pas parler mais L'adjudant Milly est la femme de la marine la plus crainte de tout West Blue à cause de son caractère de cochon. Crier dans une forêt ainsi peut attirer le danger mais K" s'en moquait car elle en avait marre, marre des hommes et de la marine mais elle devait tenir bon, ne pas lâchez l'affaire et continuer sa mission. Le danger planait sur eux. D'ailleurs dans l'ombre d'un buisson de grands yeux rouges fixaient le groupe qui avançait depuis quelques minutes. Personne ne l'avait remarqué mais il semblait qu'un animal assez imposant les aille pris en chasse. La créature bondit et d'un puissant coup de mâchoire arracha la tête du soldat le plus proche, le sang gicla et K" se trouvant à côté du défunt jeune homme eut juste le temps de cligner des yeux tandis que la bête fonçait déjà sur le jeune marine. Elle utilisa son sabre pour stopper net l'animal avec la paume du sabre dans la nuque. Le coup l'avait fait reculé mais l'avait aussi énervé, il changea de cible et chargeait à présent sur K" la gueule ouverte. Ses dents acérés étaient rosées par le sang de ses anciennes victimes, sa puissante mâchoire pouvait détruire des rochers mais K" devait tenir bon, il n'était même pas envisageable d'appeler des secours car le temps qu'il arrive il serait déjà trop tard. Ni d'appeler les autres marines venu avec elle car ceux-ci courraient déjà comme des lapins en direction du bateau. Quand la bête arriva devant elle K" s'écarta de deux pas puis quand l'animal passa à coté d'elle, elle bondit sur son encolure et le chevaucha.

    Elle dégaina son sabre et le planta dans la cervelle encore chaude de l'animal, celui-ci s'effondra sur le coup. Malgré ses efforts les soldats ne voulaient pas revenir de peur de devoir affronter d'autre soldat. Dans leur fuite il avait tout de même emporté les deux parties du cadavre de leur compagnon pour lui offrir une mort décente. K" allait continuer sa traversée de la jungle seule quand le jeune homme revint, il prétendait avoir été cherché des bâtons de dynamite mais elle l'avait bien vu fuir dès l'apparition de la bête et les explosifs n'étaient qu'une excuse pour revenir près d'elle et tenter d'engager la conversation. Il ouvrit lentement sa mâchoire, ses cordes vocales furent alors utilisée mais ce n'est qu'un ramassis de mot incompréhensible qui sortait de sa bouche, il interrompait ses phrases par de longues pauses dues à la course qu'il venait d'effectuer. Après s'être reposé quelques instants il reprit, déjà la conversation commençait à prendre du sens car K" eut la possibilité de comprendre quelque mot, dans ceux-ci revenait souvent les mots bateaux et bandits. Le jeune soldat n'articulait pas très bien et laissait couler un flot tellement impressionnant de mot que comprendre était encore plus difficile. D'un seul coup il fit une mine semblable à celle de K".

    Il ne comprenait pas pourquoi elle ne réagissait pas et elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire. Le jeune soldat reprit alors son récit. Mais cette fois-ci avec une extrême lenteur comme pour laisser sous-entendre que sa chef de mission était une imbécile qu'il fallait aider. K" comprit alors tout, le navire sur lequel elle avait embarqué pour venir jusqu'ici était maintenant attaqué par des pirates, et c'est le jeune soldat en voulant revenir qui les avait aperçut. Son sang se glaça, son frère était à bord, les pirates pourraient le tuer, le torturer ou bien pire encore, l'enrôler. K" rassembla les hommes restants, elle ordonna à ses hommes de prendre les armes de leurs défunts compagnons. Chaque marine, exceptée K", se baladait avec deux fusils. Ils maintenant tous trouvé le moyen de se défouler, d'une certaine façon de venger la mort de leurs camarades par les animaux de la jungle. Ils étaient tous emplit de haine, marchant d'un pas lourd, pesant. Le Deuil avait déjà laissé place à une vengeance, une cruelle vengeance en effet car elle fera preuve de violence, une violence gratuite tombant certes sur des pirates mais n'ayant surement aucun lien avec "l'embuscade animale". K" ne comprenait pas comment elle allait s'en sortir mais aussi pourquoi ne l'avait-il pas appelée ? Elle et le bateau était relié par Den Den Mushi et pourtant aucun appel n'avait été reçu. La pression monta d'un cran quand la troupe de soldat enivré par la haine arriva à 200 mètre du bateau.

    En effet des corps gisaient au sol, marines, pirates tous étaient confondus. Parmi la masse de cadavre K" repéra des éléments bizarres. En effet les hommes au sol ne semblait pas avoir été blessé, ils étaient couchés au sol, certain avaient un peu de sang sur eux mais aucun n'avaient de blessures assez graves pour entrainer la mort. Seuls les pirates morts semblaient avoir été tués normalement. Ce détail ne semblait avoir été remarqué que par la jeune demoiselle en effet les autres membres rescapés, aveuglés par la haine ne pensaient plus qu'au sang rouge et frais de leur ennemi qu'il allait faire couler, aucun d'eux n'avait un plan en tête excepté celui de tuer. K", plus réfléchie les arrêta, elle leur chuchota quelque mot à l'oreille, tous approuvèrent le plan de K". Un spectacle horrifiant se déroulait sur la plaine dans laquelle marine et pirate était mort. En effet les hommes de K" étaient en train de découper à la main les têtes des pirates, ils prenaient tous un vicieux plaisir à lâcher leur haine sur ses pirates malgré le fait qu'ils soient morts.

    Pendant ce temps les marines du groupe ayant gardé un peu de respect pour la race humaine aidait K" a creuser une tomber pour leur camarade marine décédés. Pendant que les malades mentaux sectionnaient les têtes des pirates K" adressait une pieuse prière pour ses compagnons, malgré le fait qu'elle n'aille jamais été à l'église elle avait reçu une formation de "prêtre" en tant que marine gradée. Bien qu'elle ne prête aucune attention à la religion elle se devait en tant que chef de cette mission d'honorer la mort de ses soldats. Après avoir fini son rituel elle se tourna avec dégout vers les quelques hommes que l'on pourrait qualifier de psychopathe tellement ils prenaient plaisir à séparer les corps des pirates en effet ils ne s'étaient pas contenté de leur ôter la tête, non ils avaient aussi retiré les bras et jambes, ils les désarticulaient comme de vulgaire pantin. Après avoir retiré toutes les parties imaginables du corps des pirates ils brûlèrent leur partie dans des brasiers séparés comme pour s'assurer que même si ils avaient accès à un paradis ce serait en pièce détachée qu'ils y arriveraient. Seule la tête des pirates avait été épargnée. Chaque marine en pris une, leur vengeance était déjà en partie effacée mais la vue du sang les avait encore plus excités, ils étaient comme des requins ayant reniflé la proie et n'attendant que de la voir pour la tuer et se régaler de sa chair. Le bateau toujours amarré dans la crique ne semblait de loin pas avoir été assiégé mais le jeune soldat étant soi-disant parti chercher de la dynamite ne pouvait avoir menti.

    D'ailleurs en regardant de plus près on pouvait apercevoir des hommes armés sur le bateau, la lumière se reflétant sur leur sabre les avait trahis. Le commando de K" s'avança doucement, ils s'étaient recouvert de vêtement de pirate de couleur kaki, et avait mis de la boue sur leur visage. Mais le plan était plus complexe, en effet tandis que les camouflés avançait, K" et deux jeunes hommes avaient prévus de lancer les têtes des malheureux pirates dans la mer provoquant ainsi une diversion le temps que le commando puissent débarquer et les tuer par surprises. La première tête fut lancée et les pirates semblaient déjà tout chambouler par cet événement perturbateur, eux étant tantôt si calme et serein, étaient à présent sur les nerfs, ils serraient encore plus leur arme, on aurait dit que leur phalange voulait sortir de leur chair tellement la pression qu'ils exerçaient étaient forte. Ils sentaient tous le danger qui pesaient sur eux tel une épée de Damoclès. La tension commençait à descendre quand une seconde tête fut lancée mais cette fois-ci sur le pont du bateau. Dans son plan K" n'avait pas prévu que les ennemis puissent posséder des fruits du démon mais les chances qu'ils en possèdent un était quasi nulle. Elle relança une tête, le regard du pirate mort croisa le sien, elle sentit un profond dégout monté en elle quand la tête vint s'écraser sur le plancher du navire. Les pirates encore en vie avaient localisé K" et ils s'apprêtaient tous à la tuer. C'est à cet instant qu'un bruit se fit entendre, ce son caractéristique des grandes bataille n'était que le son des fusils et autres armes à poudres que les marines brandissaient. Les pirates furent pris de panique et courraient à présent dans tous les sens. Ils tombèrent tous un à un. Le vent tourna quand un imposant marine sortit de la cale, là, les derniers pirates restants reprirent espoir et se ruèrent sur les marines, les marines se défendaient tant bien que mal mais la rage de leur adversaire les empêchait de contrer. Le colosse abattait les marines un à un, les tuants par un simple coup de poing. Sur ses épaules se trouvaient un petit homme, une sorte de nain qui donnaient des ordres et qui par l'intermédiaire de longue incantation tuait les marines. K" observait impuissante le massacre de ses hommes. Elle connaissait ses ennemis, elle les avait vus sur une affiche de wanted au Q.G.


    C'était les frères Tenshi. L'intelligence ralliée à la force brute. Ils étaient redoutables mais surtout redouté dans toute la région. Leur prime commune s'élevait à 15.000.000 de Berry. Cette somme malgré tout dérisoire ne reflétait pas le vrai niveau de puissance de ses deux hommes. K" se devait de protéger ses hommes elle descendit donc de la falaise où elle était puis ce mit à courir vers les deux primés. Ceux-ci lui tournaient le dos mais un des marines se battant toujours eut la stupidité de se réjouir de la venue de son capitaine. Alors tous les pirates s'étaient retournés. Le géant et son compagnon avait commencé à rire, devant cette jeune demoiselle, devant cette proie paraissant si inoffensive à leurs yeux. Ils arrêtèrent de rire quand K" dégaina son sabre. A ce moment le gnome dit quelque chose au colosse, celui-ci lança le semi-homme derrière K". Dès que le gnome toucha le sol le géant chargea K". Pendant ce temps le sorcier créait une sorte de boule de flamme qui avait comme but de toucher K" et de la blesser gravement. K" ne paniqua pas elle avait trouvé la faille dans le plan ennemi, quand le géant fut à porter elle se lança à toute vitesse sur lui. Un choc entre elle et lui aurait surement été soldé par une défaite cuisante pour la marine mais au dernier moment K" glissa entre les jambes du colosse.

    Tandis qu'elle passait en dessous de lui elle trancha d'un coup sec les bourses du géant. Celui-ci poussa un cri de douleur. Le magicien quand à lui n'avait pas eut le temps d'interrompre son incantation et la boule de feu prit pour cible K" malheureusement pour le plus grand des frères Tenshi, K" se trouvait derrière le géant. La boule de feu percuta donc le colosse de plein fouet. Celui-ci s'écroula, K" s'approcha de sa tête et le décapita, le sang coulait abondement, le gnome était effondré par la mort de son frère qu'il adorait. Il voulait venger son frère mais il n'arrivait plus à faire le moindre sort tellement il était confus et n'arrivait plus à se concentrer. Il prit malgré tout son courage à deux mains et réussit à invoquer une lame enflammée. La lame brillait sous le soleil et faisait reluire les larmes du gnome. Il hurla puis chargea K", la jeune demoiselle fut surprise par l'assaut insensé du jeune gnome. Mais plus il s'approchait plus il semblait bizarre en effet il se transformait en une sorte de démon.


    Ça lame elle aussi se transforma en une sorte de lame double, il était terrifiant, des ailes avaient poussées dans son dos et ses yeux étaient devenus comme fluorescent. Il courrait toujours avec ses ailes en lambeaux dans son dos. Il était comme enragé. K" sentit la peur montée en elle, elle n'avait jamais combattu de telles créatures. Mais prenant son courage à deux mains elle saisit fermement son épée et courut elle aussi sur le démon. La rencontre des deux combattants fut violente, en effet la force imposante du démon face à la technique de K" produit une gerbe d'étincelle quand les lames se rencontrèrent. K" s'entrainait depuis toute petite au maniement du sabre, elle tenait donc son arme de façon optimale tandis que son adversaire misait sur la force brute en délaissant la subtilité et la finesse dehors. Les deux adversaires reculèrent d'un pas. K" souffla un court instant avant de retourner au corps à corps avec le gnome transformé. Celui-ci grognait à chaque coup qu'il tentait d'infliger à K" et que celle-ci esquivait. Pendant ce temps le combat sur le bateau avait reprit, les armes s'entrechoquaient de partout, même au bord de l'agonie les marines mais aussi les pirates se battaient, la rage en eux avait créé une sorte de barrière les empêchant de passer dans l'autre monde avant d'avoir éradiqué l'ennemi. Du sang nouveau rafraichissait les lames des guerriers qui, sous un soleil accablant se battait toujours pour sauver leur confrère, pour venger leur ennemi mais aussi pour sauver leur honneur. Dans cette bataille de nombreuse personne avait déjà perdu la vie mais le nombre croissant de mort ne semblait effrayer personne, que du contraire à chaque mort les soldats se félicitaient soit d'avoir tué quelqu'un soit d'être encore en vie tandis que son camarade était mort, la fierté qu'il appelle ça, ils étaient tous fier d'être les derniers survivants, les derniers représentants de leur clan respectifs.

    Mais le vrai combat se disputait plus loin, le mal incarné combattait celle qui devait représenter la justice, ils étaient tout deux en train de suer. Ce combat était si épuisant qu'après chaque attaque ils devaient reprendre leur souffle. Les forces semblaient égale, aucun des deux adversaires n'arrivaient à prendre l'avantage sur l'autre. Après un dernier coup soldé par un échec des deux côtés ils posèrent quasi simultanément un genou à terre, leurs muscles commençaient à faiblir et chacun des deux combattants avaient l'impression de peser une tonne. Ils ne restaient plus aucun marine ni aucun pirate debout, tous étaient couchés, soit par fatigue soit parce que la mort était venu les chercher. Du côté de K" et du démon rien ne bougeait plus non plus, tout deux reprenaient leur souffle à coup de grande inspiration saccadée. Du sang commençait à s'accumuler dans la bouche de K", elle le cracha sans aucune grâce car en ces heures sombres de combats il n'y a pas le temps pour des politesses et futilités. K" fut la première à tenter de se relever, elle s'appuya sur son sabre pour se relever. Le démon quant à lui battit légèrement des ailes pour pouvoir se relever plus facilement. Le regard des combattants se croisa de nouveau, on pouvait apercevoir une sorte de mélancolie dans leur regard, ils savaient tout deux que ce combat ne se finiraient surement jamais mais malgré tout ils continuaient. Le démon rassembla ses dernières forces et courut sur K". La jeune demoiselle était toujours penchée en avant en se reposant sur son sabre. Elle se reposait, il lui fallait se reposer, c'était la seule façon de vaincre son adversaire. Quand le démon arriva près d'elle, K" fit un pas de côté, esquivant péniblement son adversaire, tandis que le démon continuait sa course elle se retourna et trancha le dos du démon. Celui-ci poussa un premier cri, une sorte de liquide noir coulait de son dos. Mais l'horrible adversaire n'était pas encore mort, du moins pas encore.

    Ayant raté sa proie il continuait à courir sans pouvoir s'arrêter, ses jambes refusaient de s'arrêter et c'est en s'écrasant contre un rocher que le démon s'arrêta, il était sonné par l'impact. K" se traina jusqu'à lui et d'un geste faible planta son sabre dans le dos du démon, le transperçant de part en part. Peu à peu le cadavre démoniaque reprenait forme plus ou moins humaine. Au final on pouvait apercevoir un semi-homme mutilé, jonché de cicatrice recouvrant tout son corps. K" elle aussi était à bout, elle voulait se relever, prévenir ces hommes que tout était fini qu'ils allaient enfin pouvoir accomplir la partie finale de la mission: Rentrer au Q.G. vivant et fêter leur réussite. Mais elle ne le pouvait pas, elle tomba inconsciente sur le sol poussiéreux, le sang du gnome commençaient à se répandre dans ses cheveux et c'est dans cette marre rougeoyante que l'esprit de K" se brouilla.

    A son réveil quelque heure plus tard elle trouva toujours le cadavre du sorcier près d'elle avec son sang qui avait coagulé dans ses cheveux, K" avait une mine sinistre avec du sang sur son visage. Elle pouvait à présent se tenir debout et contempler le massacre. Des corps à perte de vue, un nombre incalculable de mort se trouvait devant elle et elle pleura, toutes les larmes de son corps, pleurant ses hommes et quelques femmes morts pour leur clan, laissant parfois derrière eux toute une famille. K" pleurait pour leur sort cruel que personne n'avait prévu. Sa plainte déchira l'air, une plainte sourde semblable à un cri d'agonie, si les morts pouvaient se relever tous viendraient pleurer à ses côtés mais elle était seule, seule parmi tous. Elle aurait temps préférer mourir que de voir ses compagnons rejoindre le ciel mais le destin en avait décidé autrement. Laissant ses larmes derrière elle, K" entreprit d'honorer malgré tout la mémoire de ces hommes. Pendant trois journées entières elle creusa une fosse immense. Au bout du troisième jour elle commença à y placer un à un les morts en leur adressant une prière. A chaque fois qu'elle prononçait une prière K" sentait comme une vague de bonheur la submerger. Elle qui pourtant n'avait jamais prié avant cette mission sentait le bonheur de la prière. Peut-être la religion est un mensonge mais K" y trouvait malgré tout un refuge à la barbarie de ce monde de piraterie.

    Le dernier cadavre empilé, la dernière prière prononcée, elle s'attela au rebouchage de la fosse au mort. Elle mit seulement deux jours avant d'avoir finit. Elle se reposa un jour entier pour reprendre des forces pour son retour au Q.G. En souvenir de cette sanglante bataille elle avait emmené avec elle l'amulette que le sorcier portait au cou. Chaque fois qu'elle la regardait K" se sentait submergée par la tristesse et cela lui remettait les idées en place. Le champ de bataille n'était plus. Seules quelques flaques de sang coagulé jonchaient encore le sol. Au lieu de revenir avec le navire, qui malgré le combat était resté quasi intact, K" décida d'errer sur la mer de West Blue avec une barque. Elle n'avait plus envie de rien, elle était tellement troublée par les événements qu'elle en avait oublié son frère. Elle avait murit depuis le combat, elle ne se voyait plus en temps que petite fille mais en tant qu'adulte prête à faire régner la justice dans le monde. L'esprit de son frère s'en était allé emportant avec lui les plaisirs anodins de l'enfance. K" se retrouvait seule avec elle-même sur la mer de West Blue en train de réfléchir à ses futures actions. Elle vogua ainsi longtemps avant de voir la terre ferme, une île luxuriante avec une végétation abondante. Elle accrocha sa barque à un rocher pour pouvoir repartir plus tard. Elle s'avança dans la forêt, c'était la jungle.



Revenir en haut Aller en bas
C'est toi =)



Messages : 37
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Re: [Rp de Bàlanar] K   Mar 4 Mai - 22:44

Message trop long.



    La jungle, un élément loin d'être inconnu aux yeux de K", en effet même si sa seule mission sur le terrain de la jungle s'était soldée par un échec. Elle avait lu des dizaines de livres décrivant les différentes choses à faire ne pas à faire dans des endroits hostiles. Et c'est d'ailleurs dans un environnement hostile que la jeune demoiselle se trouvait. La faim la rongeait depuis longtemps et elle voulait se nourrir, elle avait donc dut se résigner à aller chasser. K" avait repairé un troupeau d'animaux et elle traquait sa proie, elle était le chasseur et avait pris pour cible une jeune biche blessée au milieu de son troupeau. Malgré le nombre d'animaux autour pour K" il n'y avait seulement deux personnes, le chasseur et sa proie. Le Chasseur traque et tue; la proie tente de s'enfuir et meurt. Voila le schéma que K" s'était fixé, pas de plan, pas de détour, juste des faits et des constatations. La proie est aussi généralement blessée, car une proie blessé court moins vite et c'est donc un gain d'énergie, mais il y a aussi le fait que une proie blessée se reproduit moins vite et que même si elle se reproduit les enfants risquent d'être mal formé ou faible. Pour avoir une viande, assez bonne il faut donc laisser ceux en bon état se reproduire. Attendre qu'ils se blessent et puis tué les blessés, cela permet au animaux de garder les meilleurs d'entre eux et de permette une nourriture abondante. K" n'avait jamais entendu parler d'écologie ni de préservation de la nature mais ça lui semblait logique de ne pas laisser en vie les créatures faibles.

    K" avança, la meute était à 100 mètres, K" accéléra alors, les oreilles du gibier à l'affut ne l'entendirent pas mais elle était bien là, invisible dans cette jungle luxuriante. Déjà les oreilles se levèrent, la proie présentait un danger qu'elle ne pouvait ni ignorer ni éviter déjà elle se sentait en danger de mort, le piège se referme le chasseur avança, bondit. Le combat débuta, la meute au lieu de former en groupe compact et au lien de se défendre avait préférer prendre la fuite en s'éparpillant. Le sabre de K" perça la chair de la proie qui tentait elle aussi de s'enfuit, un cri de douleur et d'agonie résonna dans la forêt, la bête était morte, le combat était fini mais le festin ne faisait que commencer. K" se régala de la chair de l'animale, le sang coula dans sa bouche et il y avait plusieurs tache de sang sur son visage, cela lui rappela son précédent combat et elle pleura de nouveau.

    Après ce festin, nul besoin de faire autre chose que dormir, K" se reposa donc dans un arbre à l'ombre du soleil qui tentait de percer les feuilles du palmier sous lequel elle s'était abritée. Les heures passaient quand soudain quelque chose vint réveiller la jeune demoiselle qui n'avait dormi que 3 heures c'était la soif qui l'avait réveillée, en effet durant son voyage d'errance elle n'avait put boire tellement l'eau de mer était salée et indigeste. Heureusement pour elle, elle avait repérer 2 km au sud une source non loin d'une cascade. Elle se dirigea donc vers l'endroit et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire elle était déjà prête de son point d'eau. La source était en fait une rivière assez large autour de la quelle se pressait de multiple animaux. Pour passez d'une rive à l'autre il y avait un grand arbre qui permettait de passez en sureté sans avoir à être en contact avec l'eau. Elle monta à l'arbre et commença à scruter la rive à la recherche d'une zone pour s'abreuver tranquillement sans être déranger. Mais à ce moment là, son ventre émit un bruit bizarre, apparemment la biche ne l'avait pas entièrement repue et K" devait trouver une autre proie. Elle continua donc de scruter la rive mais cette fois-ci pour trouver un autre animal.

    Elle repéra une sorte de cheval, il était beau, des sortes de lignes blanches parcourait son corps, c'était une belle bête, K" aurait surement de quoi être repue pour la journée. Le cheval ne l'avait pas aperçu et K" s'apprêtait à sauter sur lui quand elle entendit le son d'une tige de métal qui fend l'air, une lance venait de se planter dans le corps de l'animal, en plein dans le cœur il venait de mourir sur la puissance du coup. La lance était partie de nulle part. Mais à présent une dizaine d'homme était sorti des arbres, des buissons et commençait déjà à dépecer la pauvre bête. Ces hommes étaient habillé de façon bizarre, ils portaient tous le même costume et semblait parler entre eux comme des humains mais avec une prononciation bizarre. Avec tout le chahut la jeune marine n'avait plus fait attention à la branche où elle se trouvait. Et celle-ci commença à se briser laissant s'échapper un craquement sourd. Les hommes se retournèrent et scrutèrent l'endroit d'où provenait le son. K" eut à peine le temps de sauter sur une branche inférieure.

    Ils ne virent rien, mais des oiseaux restés là, qui n'avait pas aperçu la demoiselle l'apercevait désormais ils s'envolèrent donc tous en une nuée qui sortirent de la jungle tel un essaim de sauterelle s'envolant après avoir rasé des plantations. Ceci fit sursauté K" qui tomba dans la rivière, les hommes n'aperçurent qu'une masse tombée dans l'eau. Heureusement pour elle, l'eau de la rivière était assez profonde pour qu'elle ne se brise pas quelque chose en tombant. Mais le courant était fort, trop fort il l'entraina en aval. Elle vit une berge au loin et tenta de si laissé allez, une fois sur la berge elle s'écroula sur le sable, épuisée par ses péripéties. K" n'avait pas d'idée sur l'endroit où elle se trouvait, c'était bien trop loin de l'endroit où elle avait accostée et elle n'avait plus aucun repère.

    Elle trouva un arbre assez grand pour pouvoir se reposer en paix. La pénombre commençait à envahir la forêt. Tout était calme et la jeune marine s'endormit en paix. Tout d'un coup un bruit bizarre se fit entendre, une brindille venait de se briser, sa ne pouvais être qu'un humain car déjà un parfum se faisait sentir, parfum imperceptible pour les autres, mais que K" elle pouvait bien sentir, en effet depuis toute petite elle avait rêvé qu'un preux chevalier l'emporte, il serait fort et sentirait bon, elle avait donc cherché depuis son plus jeune âge le meilleur parfum pour son prince charmant. Mais revenons-en à son aventure. L'homme approchait une torche à la main, la flamme de celle-ci oscillait avec le vent, on pouvait aussi apercevoir une lame qui brillait dans la nuit avec la lueur de la flamme. Il n'avait pas l'air aussi bizarre que les hommes précédents mais il semblait tout de même troublé. K" le laissa passez devant son arbre puis se décida finalement à lui parlé, elle descendit de l'arbre et se dirigea en direction de l'inconnu.


    Je peux vous aidé ?

    Euh non, tout compte fait si, je cherche le clan des druides du serpents, on m'envoie les chassé.

    Désolé je ne sais pas qui ils sont.

    Sans un mot l'inconnu reparti en scrutant les alentours, K" plus intrigué par le regard qu'il avait que par sa réponse retourna se couché. Son regard, elle en rêva, ou plutôt en cauchemarda, car elle avait pu apercevoir un semblant de mélancolie mélangée avec une peur grandissante. Elle s'imaginait l'homme allant vers un grave danger. Allant à l'abattoir. Toute la nuit elle imagina l'homme allant vers son destin et mourant pour une cause vaine. En se levant le matin, K" constata que la pluie et l'orage s'étaient réunis cette nuit. Le corps de la jeune demoiselle était couvert de gouttelette d'eau qui mélangé avec le sang coagulé de ses proies donnait une impression de teinture rosâtre. K" descendit de son arbre puis se secoua. Les gouttelettes d'eau qui tombaient des feuilles des arbres environnants perturbaient son ouïe. Mais elle parvint quand même à attendre distinctement le cri d'un oiseau dans la forêt. N'ayant pas mangé un oiseau depuis un sacré moment K" décida qu'elle devait aller gouter sa chair. Et puis comme elle avait une petite faim ça lui convenait amplement.

    Suivant le son, elle arriva sur une plaine, là une dizaine de rapace était en train de se délecter d'une carcasse. K" prépara rapidement son plan, essayé de tué en vitesse un des vautours, puis regarder si la carcasse était toujours mangeable par des humains. Le plan était simple mais était efficace, et du moins le meilleur pour son ventre. La jeune demoiselle s'avança vers le gibier potentiel, ses pieds foulaient le sol de plus en plus vite elle approchait vite de la carcasse mais toujours dans le plus grand calme. Un vautour la repéra et ils commencèrent tous à s'envoler mais trop tard pour le plus proche, la jeune marine venait de sauté dessus et l'avait assommé d'un coup de poing. Il était maintenant à terre et K" se délecta de sa chair crue. Pas besoin de faire cuire l'animal, K" était devenue une prédatrice.

    Elle s'avança vers le cadavre qui lui semblait familier, c'était le même jeune homme que la veille avec sa lame plantée dans la tête et la même lance que pour la sorte de cheval. K" était offusquée, comment quelqu'un avait pu faire sa ? C'était tout simplement révoltant elle s'avança donc et retira la lame du corps. La jeune demoiselle se mit en tête de retrouvé les coupables mais aussi d'aller annoncer le décès de ce jeune garçon au village le plus proche. Elle se mit donc en route pour le village le plus proche, là elle pourrait surement se reposer en paix puis repartir venger cet homme. Elle ne savait pas ou allé mais elle courrait, tentant de trouvé une quelconque trace de civilisation, elle trouva une cabane de pêcheur le loin du fleuve, l'homme à l'intérieur était immense et parlait bizarrement mais elle arriva à comprendre que le village n'était pas très loin à l'est. Elle reprit donc sa route. On pouvait apercevoir de la fumée au loin, les maisons commençaient à se faire voir, et déjà les habitants se faisaient plus nombreux.

    Dans la ville régnait un silence de mort, les gens se cachaient sur son passage, même si elle les avait tous repéré; et après l'avoir bien regardé sortaient de leur cachette comme soulagé par sa présence. K" arriva sur ce qui devait être la grand place, elle portait toujours la lame du défunt homme, elle allait demander à quelqu'un son chemin mais c'est une petite fille qui vint à elle.


    Madame, Madame J...

    Mademoiselle s'il te plait

    Mademoiselle, pourquoi vous avez le sabre de mon frère ?

    Ah c'est ton frère ...

    Il va pas bien ?

    Je peux voir ta mère s'il te plait.

    La jeune fille l'entraina dans une ruelle étroite et délabrée ressemblant fortement à celle où logeaient les pauvres gens dans la ville où avait habité K". La petite courrait à vive allure, et ne semblait pas essoufflée malgré tout, surement elle avait l'habitude de courir pour échapper aux forces de l'ordre. La ruelle déboucha sur une petite battisse à l'écart avec un modeste jardin. La jeune fille rentra dedans. K" par politesse attendait devant la porte. Une minutes plus tard une femme, vint lui permettre d'entrée, elle était en mauvais état, possédait des habits en lambeaux et ne semblait pas avoir dormir depuis plusieurs nuit. La jeune demoiselle bien que récalcitrante s'approcha doucement. La femme prit la parole après avoir pris soin que sa fille ne puisse entendre la conversation.

    Il est mort c'est sa ? Je savais que sa arrivait. Je suis ....

    Je suis désolée je compatis.

    Ces maudits druides sèment le chaos dans notre paisible village, l'avis de recherche sur la tête de leur chef a poussé mon fils a y allé. Avec le sabre de son père il espérait faire fortune, devenir un chasseur de prime. Mais rien de cela n'est arrivé. Merci jeune fille. Nous auront au moins un souvenir de lui.

    C'est à ce moment que K" lui tendit le sabre encore recouvert du sang du défunt jeune homme, K" prit une grande inspiration et avant que la dame n'aille put parler à nouveau K" parla.

    Ne vous en faites pas madame, je les retrouverais et je leur ferais payer, votre fils sera vengé.

    Sur ses mots K" parti en direction de la mairie, car même si K" avait décidé d'aider bénévolement la veuve et l'orphelin il lui fallait tout de même se renseigner sur son ennemi. Arrivé sur le seuil de ce qui semblait être la maison du maire elle vit un avis de recherche avec dessus un homme bizarre, balafré primé à 3.000.000 Berry, elle le prit toujours avec elle. Cela pourrait être utile si elle voulait plus facilement identifié le chef du clan. Il était question du grand patron des druides, mais aucune information ne se trouvait sur le parchemin concernant l’emplacement de la cachette du chef. A coté de son affiche se trouvait celle du sous-chef qui persécutait le village un certain Snaker primé à 500.000 Berry, apparemment il se trouve autour du cercle de pierre en plein milieu de la mangrove. Lui et ses acolytes sont dangereux, etc plein de blabla pour ne rien dire. K" entra dans la maire, avec l'avis de recherche, le planta sur le bureau.

    Je vous les ramène demain, à vous de choisir mort ou vif !

    Mort sans hésitation je ne veux pas que cette vermine vive une heure de plus.

    C'est ainsi que se termina la brève conversation entre le maire et K", elle avait maintenant un lieu, une paire de cible, une récompense qu'elle prendrait après tout mais pour la donner à la vielle femme et sa vie, il ne manquait plus qu'a les tuer. Nul guide pour K", pendant qu'elle faisait un bref tour de la ville, elle vit un groupe de jeune, qui semblait-il; était en train de se battre. La jeune marine qui n'aimait pas les disputes allait se diriger vers eux quand l'un d'eux se retourna, la regarda et parti emmenant le groupe avec lui. Voila le genre d'effet que la marine provoque généralement, c'est d'ailleurs très amusant car si on la recroisait mais qu'elle portait des vêtements normaux, les gens aurait surement continué à se battre.


    Les portes de la ville passée, se retrouvant dans la jungle, K" commença sa piste, elle sorti la lance, commença à la renifler, mais avec la pluie qui était tombée, l'odeur s'était dissipée. Dans l'esprit de K" plusieurs solutions prenait forme, la première était de laisser tomber, mais bon ce n'est pas bien d'un point de vue moral. Donc une autre idée germa dans sa tête, celle de trouvée leur camp en résonnant. Pour faire vivre des gens, un groupe il faut de l'eau, des maisons, de la nourriture. Donc avec sa il y aura plus de chance de les trouvé, près du ruisseau, près du lieu de rassemblement des troupeaux ou alors près de la montagne avec la source qui coule sur son flanc car les maisons seraient près d'un cercle de pierre donc peu être que elles sont elles aussi en pierre.

    K" par son raisonnement logique se mis en route vers la montagne qui dominait la forêt luxuriante. La traversée ne fut pas parsemée de danger. Arrivé en bas de la montagne elle ne vit que le cercle de pierre. Malheureusement pour elle celui-ci était en hauteur et escalader la roche n'est pas une chose facile sans le matériel adéquat. K" se mit alors en quête d'un sentier gravissant jusqu'au sommet de la montagne.
    K" trouva le sentier et monta, cela lui pris plus d'une heure mais elle y arriva enfin, là au milieu du cercle de pierre elle ne vit rien. Que des pierres, une sorte de glyphe dessinée au milieu. Puis d'un coup cinq homme surgir, ils étaient en fait cacher dans le sol, sur leur dos se trouvaient une cape, qui se confondait avec le sol, pratique pour les embuscades. Mais là, a du 5 contre une seule personne le combat serait difficile.
    Un homme s'avança, il parla d'une voie aiguë et sifflait comme un serpent.

    Ssssacrilège ! Vous avez profané notre endroit sssssecret ! Vous devez mourir ! Je vais vous ...

    Il n'avait pas fini sa phrase que K" planta son sabre dans son ventre, l'homme parlait sans vraiment regarder et sa lui avait couté la vie, déjà du sang coulait sur le sol, le combat avait débuté sur une touche on ne peut plus glauque. La lame qui venait de transpercer la chair était à présent rouge et reluisait au soleil. K" recula et lança un regard sombre au quatre homme restants. Deux hommes s'avancèrent pendant que les deux autres vérifiaient la mort de leur camarade, mais il était trop tard car la marine avait appris à touché les points vitaux.

    Le premier des deux fonça sur elle dans le but de la distraire pendant que l'autre essayait de passer derrière. Mais la demoiselle para leur plan en avança tout simplement vers celui qui faisait écran, elle avait avancé très vite surprenant le second druide et l'empêchant d'accomplir son plan. Son sabre rencontra la sorte de lance de l'homme écran. Elle prit la lance du druide dans une main et dans l'autre prit un caillou qu'elle écrasa contre la tête de son opposant. La pierre fracassa son crâne qui vola simplement en éclat, du sang jaillit ainsi qu'une partie de sa cervelle. Il ne restait déjà que trois opposants. Ceux-ci firent alors bloc pour combattre la jeune marine. Elle était seule face aux lances de ses adversaires, elle n'arrivait pas à les toucher car ils se protégeaient tous mutuellement. D'un seul coup un druide tenta une attaque qui avait pour but d'atteindre le ventre de K" et de le perforer mais K" éloigna la lance d'un coup de pied. Le corps de son ennemi était à présent sans protection et elle y enfonça donc sa lame. Malheureusement pour la jeune marine celle-ci ce coinça dans les côtes du druide et elle n'arrivât pas à la retirer. K" arracha alors d'un coup sec la lance des mains du druide, tandis que leur compagnon agonisait, les deux autres attaquaient K" avec rage et détermination. Elle, enchainait avec parade, esquive et blocage.

    Le bout de fer de la lance frôla son visage mais rata sa cible, pour malgré tout toucher la demoiselle le druide avait effectué un bref mouvement de côté puis avait reculé sa lance, cette action avait balafré la joue droite de K" qui avait son propre sang lui coulant le long du visage. Un sourire illumina dans la bouche du druide qui venait enfin de toucher sa cible. K" riposta, malgré la douleur, avec rage. Elle utilisa sa lance pour faire tomber son adversaire à la renverse avant de planter la pointe de fer dans son corps. K" n'avait pas non plus eut le temps de retirer sa lame que l'autre druide fonçait déjà sur elle. Elle recula donc, elle n'était plus armée et en position de faiblesse. Son adversaire se réjouissait déjà de sa victoire mais K" aperçut le gros caillou qu'elle avait utilisé pour fracasser le crâne du premier druide. Il était encore plein de sang mais il pouvait servir d'arme redoutable. Le druide tentait d'embrocher K" à chaque attaque mais la demoiselle esquivait toujours. Au bout d'une dixième tentative il décida de charger sur K", lance à la main. Celle-ci espérait depuis le début ce genre de charge si facile à esquiver. Le druide s'élança sur elle. K" resta stoïque, quand le druide fut à portée elle écrasa la pierre sur la lance qui se fendit dans un craquement sourd. Le druide hébété par ce qui venait de se passer ne pensa pas à récupérer la partie tranchante de la lance. Il préféra fuir en courant son adversaire. K" ne devait pas le laisser s'enfuir sinon il allait surement prévenir le clan entier. Heureusement pour elle, le druide lui avait tourné le dos, K" ramassa la lance et à la manière d'un lanceur de fléchette le lança droit sur sa cible qui tomba sur le coup. Sa tête heurta violemment le sol, la vie n'avait pas encore quitté son corps, il respirait avec difficulté mais il vivait toujours. K" s'approcha de lui, elle lui demanda où se trouvait son chef, comme seule réponse il lui cracha son sang sur le visage. K" s'essuya avec la manche de sa veste de marine encore sale de ses derniers combats. Au lieu d'achever dignement son adversaire elle préféra s'en aller le laissant là agoniser.


    K" n'eut pas le temps de faire deux pas que une bête difforme sortit de l'ombre c'était un serpent, il venait de la mordre avant de disparaitre dans les rochers. A l'endroit où la bête venait de mordre se trouvait deux point noirs, le sang ne coulait pas mais le bras de K" lui faisait mal, une sorte de douleur intérieure. Le serpent lui avait surement injecté son venin. K" n'avait aucune idée des effets du venin mais il fallait vite trouver de quoi la soigner. K" marcha longtemps dans la jungle, rongée par la fin et la soif. Elle errait seule entre les arbres s'arrêtant de temps en temps pour s'asseoir quelques instants. Le village était loin, K" n'en pouvait plus, elle était morte de faim et allait surement mourir du poison du reptile. Elle chercha vainement une bête à tuer pour se remplir l'estomac, à cause de son empoisonnement les mouvements de K" étaient considérablement réduit elle n'avait donc aucune chance de tuer un quelconque animal.
    C'est à cet instant que K" remarqua un fruit perché en dessous d'une branche d'un grand arbre


    Sa couleur mauve lui donnait un air appétissant de plus K" qui avait plusieurs fois entendu les gargouillements de son ventre ne pouvait résister à la tentation. Elle prit le fruit et le dévora en quelque bouchée, il était délicieux, frais mais aussi sucré. K" n'en revenait pas, tant de saveur rassemblée en un seul fruit. Ses papilles étaient toutes excitées, elle sentait les morceaux du fruit descendre lentement en elle. Mais le poison était toujours là, K" tenta de s'appuyer sur un arbre. Sa main glissa, elle tomba vers l'avant. Sa tête heurta le sol et elle tomba inconsciente. Elle se réveilla un jour plus tard dans le lit d'un inconnu, quelqu'un avait lavé ses blessures, soigné ses plaies, lavé ses vêtements. Mais K" n'avait aucune idée de l'endroit où elle se trouvait.



La fin est un peu rapide
11.626 Mots.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rp de Bàlanar] K   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rp de Bàlanar] K
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La garde des dieux :: La Taverne du BlaBla-
Sauter vers: